Chronothérapie, le retour ?

Nous vous disions il y a peu qu’il était sans doute préférable de pratiquer les activités physiques en fin de journée

Une autre étude montre que l’heure de prise des médicaments antihypertenseurs pourrait bien ne pas être anodine. 

En utilisant des données issues de l’étude TIME, les investigateurs ont constaté que le non-alignement de la prise médicamenteuse au chronotype (lève-tôt/potron-minet ou couche-tard/oiseau de nuit) avait un retentissement sur le risque d’hospitalisation pour infarctus ou AVC non mortel.

En substance, pour les oiseaux de nuit, il est rapporté un surcroît de risque chez ceux recevant leurs médicaments le matin (HR1,46 ; IC 95% 1,14-1,86), mais pas chez ceux les recevant le soir (HR 0,96 ; IC 95% 0,70-1,30). 

Toujours chez les couche-tard, le risque d’infarctus est le plus impacté, augmentation en cas de non alignement (prise matinale HR 1,62 ; IC 95% CI 1,18–2,22) et réduction en cas d’alignement (prise vespérale HR 0,66 ; IC 95% 0,44-1,00). Il n’y a en revanche pas d’interaction entre chronotype et heure de prise pour les AVC. 

Tout cela reste bien entendu à confirmer dans le cadre d’essais prospectifs randomisés dédiés.  

Jean-Claude Lemaire

Jean-Claude Lemaire

Lire sa biographie

Ces contenus pourraient aussi vous intéresser :

Bienvenue !

Identifiez-vous ci-dessous

Create New Account!

Fill the forms bellow to register

*By registering into our website, you agree to the Terms & Conditions and Privacy Policy.

Réinitialiser votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou adresse email pour réinitialiser votre mot de passe

Add New Playlist

Créez votre compte !

Remplissez le formulaire ci-dessous pour créer votre compte

Vous avez déjà un compte ? Login
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00