Implants médicaux et allergie aux métaux

Les dermatologues réunis à l’occasion de la réunion annuelle de l’American Academy of Dermatology (AAD 2023, New Orleans 17-20 mars) constatent que de plus en plus de patients s’inquiètent d’une éventuelle allergie cutanée aux métaux utilisés dans les dispositifs médicaux implantés.

 “Les métaux, le nickel en particulier, figurent parmi les coupables les plus courants de la dermatite de contact allergique”, a déclaré Golara Honari, professeure agrégée de dermatologie clinique à la Stanford School of Medicine. “Cette condition survient lorsque la peau a été exposée à un allergène, entraînant souvent des démangeaisons cutanées puis le développement d’une éruption cutanée. Les demandes de renseignements sur ce type d’allergie par les patients porteurs d’implants métalliques (prothèses articulaires, tiges, broches, vis, plaques, certains appareils neurologiques et cardiaques tels que les stimulateurs cardiaques et les implants dentaires) croissent parallèlement à la fréquence de pose d’implants médicaux.”

Réaction allergique cutanée

Une réaction allergique cutanée se produit lorsque le système immunitaire reconnaît un allergène et y réagit. Cela peut entraîner plusieurs manifestations cutanées, notamment des éruptions, des démangeaisons intenses, de la sécheresse, de l’urticaire, des cloques ou des douleurs. Dans la mesure où le système immunitaire de chacun réagit différemment aux allergènes, les allergies aux implants métalliques peuvent être difficiles à diagnostiquer et à gérer s’il n’y a pas étroite collaboration entre le dermatologue et le chirurgien ou un autre médecin qui a placé l’implant. Les sujets qui ont des antécédents documentés d’allergie aux métaux et pour lesquels un implant est envisagé doivent impérativement en informer leur dermatologue et les personnes en charge de la pose de l’implant avant la procédure.

“Il existe des alternatives aux implants métalliques”, a précisé Golara Honari. “Par exemple, s’il s’agit d’un implant orthopédique, il existe des options en céramique, qui n’affecteront pas ceux qui ont une allergie au métal. Il doit y avoir une relation très étroite entre le chirurgien et le dermatologue, car ils travaillent ensemble pour déterminer si un patient a besoin d’un type d’implant différent ou s’il doit être testé pour les allergies aux métaux avant la chirurgie.”

Discutez-en avec votre dermatologue et votre chirurgien.

Si vous pensez que le métal de votre implant pourrait être à l’origine d’une quelconque réaction cutanée (douleur, démangeaison, infection ou autre), il est recommandé de prendre note de vos symptômes et d’en discuter avec votre dermatologue et votre chirurgien.

“Une enquête approfondie est nécessaire pour exclure les causes les plus courantes d’inflammation telles que l’infection”, souligne le Dr Honari. “Mais en cas de suspicion de réaction allergique, la première ligne de traitement consiste souvent en des médicaments topiques et/ou oraux, comme des anti-inflammatoires, qui peuvent soulager la douleur, réduire l’inflammation et faire baisser une température élevée. Souvent, lorsqu’un implant métallique est placé dans le corps, il libère un peu de métal pendant une certaine période de temps, ce qui peut provoquer une irritation chez les personnes qui ont des allergies aux métaux. Dans de nombreux cas, cette libération ralentit et les patients peuvent conserver l’implant.”

Si le problème ne se résout pas, d’autres options, telles que le retrait de l’implant, peuvent être envisagées au cas par cas. L’essentiel à retenir est que ces situations difficiles doivent être soigneusement évaluées et discutées en détail entre le patient, le chirurgien et le dermatologue pour décider s’il vaut la peine de retirer l’implant et de réimplanter un autre dispositif fabriqué à partir d’un matériau différent.

Le message essentiel à retenir est que si vous avez une allergie aux métaux et que vous allez recevoir un implant, ou si vous pensez que votre implant est à l’origine d’une réaction allergique, il faut consulter votre chirurgien et un dermatologue pour une évaluation et pour déterminer le meilleur plan d’action en fonction de votre situation.

Dr Jean-Claude Lemaire d’après un communiqué de presse de l’AAD

Jean-Claude Lemaire

Jean-Claude Lemaire

Lire sa biographie

Ces contenus pourraient aussi vous intéresser :

Bienvenue !

Identifiez-vous ci-dessous

Create New Account!

Fill the forms bellow to register

*By registering into our website, you agree to the Terms & Conditions and Privacy Policy.

Réinitialiser votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou adresse email pour réinitialiser votre mot de passe

Add New Playlist

Créez votre compte !

Remplissez le formulaire ci-dessous pour créer votre compte

Vous avez déjà un compte ? Login
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00